Subscribe to
Opera Today

Receive articles and news via RSS feeds or email subscription.


facebook-icon.png


twitter_logo[1].gif



9780393088953.png

9780521746472.png

0810888688.gif

0810882728.gif

Recently in Commentary

A Chat With Up-and-Coming Conductor Kathleen Kelly

Kathleen Kelly is an internationally renowned pianist, coach, conductor, and master teacher. She was the first woman and first American named Director of Musical Studies at the Vienna State Opera.

Atsuto Sawakami — Sponsor of Italian Opera in Japan

Atsuto Sawakami is a slightly built man in his late sixties with impeccable, gentlemanly manners. He communicates a certain restless energy and his piercingly bright eyes reveal an undimmed appetite for life.

Mark Stone — Oxford Lieder Festival

‘Lieder v. Opera’? At first glance it might seem to be a pointless or nonsensical question.

Rhymes With Opera Presents New Opera About Dolly Parton Fans

Extreme Dolly Parton fans may sound like unlikely subjects for an opera, but they are the major characters in Heartbreak Express, a collaboration of composer George Lam and librettist John Clum.

Oxford Lieder Festival 2015 - Sholto Kynoch interview

Last year's Oxford Lieder Festival made something of a splash when it encompassed all of Schubert's songs, performed in the space of three weeks. This year's festival, the 14th, which runs from 16 to 31 October 2015 has a rather different, yet still eye-catching theme; Singing Words: Poets and their Songs.

Sondra Radvanovsky Stars in the Title Role of Anna Bolena

The First of Three Donizetti Queens She Will Sing at the Met This Season

For Odyssey Opera, No Operatic Challenge is Too Great

For a company founded in 2013, Odyssey Opera has an astounding track record. To take on Korngold’s Die tote Stadt is ambitious enough, but to do so within only a year of the company’s founding seems almost single-minded.

Hibla Gerzmava to Debut at Carnegie Hall

The name of Hibla Gerzmava has been famous in the opera world since 1994, when at age 24 the Abkhazian-Russian soprano won the Grand Prix at Tchaikovsky International Competition, entering its history as the first and only vocalist to have been awarded the highest prize.

A Chat with Tenor René Barbera

American tenor René Barbera is fast making a name for himself as one of the top bel canto singers in opera houses around the world.

Odyssey Opera Presents the Boston Premiere of Le Cid in One-­Night-­Only Concert Event

(Boston, MA) — Odyssey Opera, a Boston-based opera company dedicated to exploring the full spectrum of adventurous repertoire, presents the Boston premiere of one of France’s great operas, Le Cid (1885), composed by Jules Massenet (1842–1912).

Stefano Mastrangelo — An Italian in Japan

I’m interviewing Stefano Mastrangelo in the immediate aftermath of his conducting La Traviata for the Chofu City Opera in Tokyo on 22 November 2014; he conveys an air at once of tiredness and exhilaration.

Apotheosis Opera to Stage Tannhäuser

Apotheosis Opera is proud to announce their inaugural production will be a fully-staged English translation of Richard Wagner’s early masterpiece TANNHÄUSER on Friday, July 31, 2015, at 7pm and Sunday, August 2, 2015, at 3pm at the theatre of El Museo del Barrio (1230 5th Avenue) .

Operalia 2015

‘Competitions are for horses, not artists.’ The words of Béla Bartók seemed apposite on Sunday night at the Royal Opera House, as 11 soloists walked swiftly onto the Covent Garden stage, performed their chosen aria, briefly acknowledged the applause and then returned summarily to the wings.

The ‘Other’ Così

Twin sisters – one pensive, the other gregarious – are soon to wed their beau, whose contrasting characters – one earnestly introverted, the other a boisterous hedonist – perfectly match their respective betrotheds’.

Scalia/Ginsburg Premiere at Castleton Festival

Derrick Wang is a composer who graduated from law school and has an interest in this country’s highest court.

Sara Gartland Takes on Jenůfa

Sara Gartland is an emerging singer who brings an enormous talent and a delightful personality to the opera stage. Having sung lighter soprano roles such as Juliette in Gounod’s Romeo et Juliette and Violetta in Verdi’s La traviata, Gartland is now taking on the title role in Leoš Janáček’s dramatic opera Jenůfa.

Press Release: Welsh National Opera explores Madness for autumn season

Madness descends upon Welsh National Opera for its autumn 2015 season, with three new productions that will explore human turmoil through some of the finest musical expressions of madness and the human condition.

A Chat with Pulitzer Prize Winning Composer Jennifer Higdon

American composer Jennifer Higdon has won many awards for her imaginative music. Her percussion concerto received the 2009 Grammy Award for Best Contemporary Classical Composition.

Falling in love with Wolf-Ferrari — An interview with Friedrich Haider

Bratislava in Slovakia might seem an unlikely place to come across the opera I gioielli della Madonna (The Jewels of the Madonna) a 1911 rarity written by the Italian/German Ermanno Wolf-Ferrari, a composer best known for his one-act opera Il segreto di Susanna ( Susanna’s Secret) and his comedies based on Goldoni.

Jac van Steen in Conversation

Last year’s Strauss anniversary year — 150 years since his birth — offered, at least in the United Kingdom, a typical number of opportunities and frustrations.

OPERA TODAY ARCHIVES »

Commentary

01 Oct 2004

Le Monde on Film Makers and Opera

L'opéra au cinéma, entre chic et surprise LE MONDE | 30.09.04 | 14em5 La mise en scène d'opéra est, pour des cinéastes comme Benoît Jacquot, Atom Egoyan, Robert Altman... l'occasion d'expériences exceptionnelles. "Il y a dans l'opéra un truc qui...

L'opéra au cinéma, entre chic et surprise
LE MONDE | 30.09.04 | 14em5

La mise en scène d'opéra est, pour des cinéastes comme Benoît Jacquot, Atom Egoyan, Robert Altman... l'occasion d'expériences exceptionnelles.

"Il y a dans l'opéra un truc qui gratte le cinéaste" : Benoît Jacquot, qui vient de faire ses débuts de metteur en scène d'opéra avec Werther, de Jules Massenet, à Londres, souligne une évidence. Dès les débuts du cinéma, les collisions avec l'opéra n'ont pas manqué, depuis Géraldine Farrar, égérie du Metropolitan de New York engagée par Cecil B. De Mille pour Tentation (1915), ou Alla Nazimova jouant Salomé (1923), jusqu'à Sophia Loren, Aïaut;da au visage noirci chantant avec la voix de Renata Tebaldi (1953). La collaboration la plus célèbre du siècle entre une cantatrice et un metteur en scène n'unit-elle pas, quatre ans durant, Maria Callas et Luchino Visconti ? En cinq productions pour la Scala de Milan, dont la plus fameuse des Traviata (1955), le duo magnifique réinventa le chant et le spectacle.

Serait-ce de cet illustre exemple que revent les directeurs d'opéra qui, ces dernières années, convient de plus en plus les cinéastes pour de nouvelles productions ? On a beaucoup parlé de l'engagement du Danois Lars von Trier pour un Ring à Bayreuth en 2005. Las, l'auteur de Dogville (2003) a annulé. Au Los Angeles Opera, les pourparlers avec George Lucas pour une mise en scène du Ring - là encore - ont échoué. Les élucubrations informatiques du maître de La Guerre des étoiles ont été jugées trop couteuses.

"Le Ring par Star Wars, c'est le supermarché à l'opéra " Gérard Mortier regrette cependant les Contes d'Hoffmann qu'il envisagea un temps avec David Lynch, pour Salzbourg, ou le Pelléas avec André Delveau, qu'il a abandonné trop vite.

Si les projets avortés sont légion, c'est aussi parce que "les rythmes de l'opéra et du cinéma sont difficilement compatibles", précise Atom Egoyan. Depuis 1996, le cinéaste canadien d'origine arménienne travaille régulièrement à l'opéra. "A la sortie d'Exotica, en 1994, le directeur de la Canadian Opera Company m'avait contacté. Le film parle de voyeurisme, de désir frustré, de fétichisme, ce qui faisait de moi, à son avis, un choix naturel pour Salomé."

"UNE FUSION ABSOLUE"

Egoyan livra une Salomé spectaculaire, qui remporta un grand succès public et fut "une expérience extraordinaire". Son travail pour la scène et le cinéma paraît dès lors indissociable : "Dans tous mes films, j'ai travaillé sur la musique, utilisé des motifs pour représenter des personnages ou des idées. L'opéra permet une fusion absolue de tous les arts. J'y trouve, par exemple, l'occasion de me confronter aux questions d'art contemporain qui m'agitent. Sur scène comme dans des installations, on peut explorer le lien entre l'espace scénique et l'image."

Ou entre l'image et l'espace : ainsi le film de Robert Altman Un mariage (1978) renaîtra sur la scène du Chicago Lyric Opera, réinventé par le compositeur William Bolcom. S'il a déjà mis en scène deux opéras, le cinéaste américain s'avoue "agréablement surpris" par cette expérience originale : après avoir écrit le livret avec Arnold Weinstein, il va le mettre lui-meme en scène. "J'ai le film bien en mémoire, mais, franchement, j'ai une préférence pour le livret, confie-t-il à l'approche des répétitions, programmées début novembre. Il y avait quarante-huit personnages dans le film, nous en avons condensé un certain nombre et je trouve le résultat plus intense."

Vittorio Gassman ou Lilian Gish dans le film, Jerry Hadley et Catherine Malfitano sur la scène de Chicago. "Ce sont tous des acteurs, après tout", grommelle Robert Altman. La fameuse question de la direction des chanteurs n'agite pas davantage Atom Egoyan, qui se borne à préciser que "les limites physiques du chanteur doivent etre respectées".

Pour Marthe Keller, ce qui doit etre respecté avant tout, c'est la musique. L'actrice vient de passer haut la main l'examen du Metropolitan de New York avec un Don Giovanni présenté ce printemps et prépare pour septembre 2005 un Sophie's Choice, du compositeur anglais Nicholas Maw, à la Deutsche Oper de Berlin. "L'expérience de la scène et, d'une certaine façon, de la musique m'a appris la simplicité. Ce qui n'est pas le plus facile ! Mais je pense que le péril du cinéaste est paradoxalement son oeil, beaucoup plus développé que son oreille, qui l'incite à privilégier les effets au détriment de l'émotion."

A l'instar du théâtre à partir des années 1960, le cinéma aura-t-il à son tour pour mission de sauver l'opéra de la déshérence scénique et dramaturgique ? Le théâtre, en apportant une théorisation, avait renforcé le role du metteur en scène interprète capable de transcender l'œuvre par sa lecture. Le cinéma, qui utilise les instruments d'une société en prise directe avec l'image et l'information, saura-t-il éviter les miroirs aux alouettes ? Le mythe Callas-Visconti a sans doute encore de beaux jours devant lui.

Florence Colombani et Marie-Aude Roux

Catherine Malfitano

Send to a friend

Send a link to this article to a friend with an optional message.

Friend's Email Address: (required)

Your Email Address: (required)

Message (optional):